Piaggio a présenté une version électrique de son légendaire Vespa en octobre 2018, le faisant monter en puissance un an plus tard et le constructeur italien n’arrête pas l’électrification de sa gamme en si bon chemin. Il présente aujourd’hui Ape City qui devient, comme c’est original, Ape E-City.

Très répandu en Inde où ce tricycle sert de taxi, sa particularité est dans sa batterie amovible pratique et rapide à changer. Cette méthode, envisagée un temps par Renault pour ses voitures puis abandonnée suite à la faillite de son partenaire israélien Better Place, procure un gain de temps considérable car il n’est plus besoin de patienter longtemps à une borne de recharge. C’est simplement à l’image de ce qui se pratique depuis longtemps dans l’industrie avec les tire palettes aux batteries interchangeables.

Fabriqué dans une usine détenue en propre à Baramati, Ape E-City représente la première offensive de Piaggio sur le segment des véhicules commerciaux à zéro émission. Vous l’aurez compris, nous ne devrions pas voir cet engin en Europe et c’est peut être dommage.

Tags: