1958_plymouth_fury-pic-48403

La Plymouth Fury serait restée une banale berline deux ou quatre portes s’il n’y avait eu, parmi ses différentes générations, une certaine deux portes d’un rouge éclatant diabolisée par Stephen King. Sa Christine est restée dans les mémoires des amateurs de romans fantastiques et le film de John Carpenter a magnifié visuellement cette américaine pur jus qui n’a cependant rien d’une muscle-car. Voici la Fury à travers les âges.

Tags: