S’il y a bien un spécialiste du SUV, c’est Land Rover avec les Discovery, Evoque et Range, sans compter le défunt Defender qui renaîtra bientôt. Et le britannique ne se contente pas de faire du SUV pour faire du SUV, les siens sont de véritables spécialistes du hors-piste, les Porsche Cayenne, Macan, Audi Q3, Q5 et Q7 entre autres ne peuvent en dire autant.

Ce nouveau Velar vient prendre place dans la gamme Land Rover entre le Discovery et le gros Range. D’allure assez classique mais reconnaissable entre toutes, il se distingue par un détail qui est normalement l’apanage des concepts et que l’on avait encore jamais vu sur un modèle de série, des poignées de portes escamotables.

Reposant sur la plate-forme du Jaguar F-Pace qui fait un large appel à l’aluminium, de l’ordre de 90 % de la structure, le Velar profite d’un empattement généreux, 2.87 mètres et d’un volume de coffre intéressant. Range Rover annonce 558 dm3 de volume et même 673 dm3 sans la roue de secours. Le dernier-né risque aussi de causer du tort à son grand frère Range avec une dotation à la pointe de la modernité. En plus des deux écrans, un pour les compteurs et un autre pour le système multimédia, le Velar se dote au bas de la console centrale d’une interface tactile de série pour les commandes de climatisation ou programmes de conduite.

Promis aussi à l’aise dans la boue que sur la route, ce SUV disposera d’une garde au sol grimpant jusqu’à 25.1 cm avec la suspension pilotée optionnelle, la garde au sol faisant 213 cm sans cette option.Il pourra aussi compter sur un différentiel arrière actif pour gagner en agilité sur le bitume. La palette de motorisations est large avec trois 4 cylindres essence et diesel ainsi que deux V6, 300 ch diesel et 380 ch essence Supercharged.

Tags: