Derrière ses portes bien gardées, la cité abrite 30 000 personnes et on peut y trouver les meilleures truffes blanches du Qatar à ce que l’on dit (mais évidemment, personne là-bas n’utilise de cochon pour trouver ces truffes…) ainsi qu’un projet de protection de tortues marines. Mais Ras Laffan est surtout l’un des sites industriels les plus imposants du monde puisqu’elle est surnommée avec raison la capitale mondiale du gaz.

Ras Laffan est le complexe de transformation et d’exportation du gaz naturel liquéfié du Qatar, au bout d’un processus qui consiste à refroidir le gaz à – 162° Celcius pour pouvoir l’exporter à travers le monde. Le gaz traité sur place vient de l’immense champ offshore de North Field à 130 km plus au nord, qui s’étend sur 6 000 km2 dans le Golfe, soit la moitié de la superficie totale du Qatar. Le site montre une jungle de tuyaux métalliques, de bras de chargement, de réservoirs, de systèmes de refroidissement et de quais de méthaniers.

Tags: