Renault nous refait le coup de l’Arkana avec ce Triber qui ne sera pas proposer en Europe, ce qui fera certainement des malheureux. Doté d’une silhouette qui devrait plaire aux amateurs de SUV quoique mélangé à un meu de ludospace pour l’espace habitable, ce Triber va droit à l’essentiel et met en avant les notions de robustesse, habitabilité et modularité, tout en restant très accessible. Malgré sa longueur limitée à 3.99 m et sa garde au sol de 18.2 cm, son style demeure dynamique et élégant. S’il conserve la plupart des traits de caractère que l’on connait sur la gamme Renault, il a quand même un détail stylistique spécifique avec la carrosserie qui remonte au niveau du montant et découpe la vitre de custode de manière surprenante.

La plus grande force de ce nouveau Triber demeure toutefois sa capacité à pouvoir loger jusqu’à sept adultes, dans une longueur aussi réduite. Une offre véritablement inédite sur le marché, d’autant plus que Renault affirme que les places du troisième rang peuvent même accueillir des personnes de grande taille. En comparaison, dans la gamme française du constructeur, il faut au minimum opter pour le Grand Scénic et ses 4,63 m de long si l’on veut pouvoir loger autant de monde.

Le tour de force de ce Triber est d’offrir une grande modularité avec une banquette coulissante, inclinable et rabattable ainsi que des sièges de troisième rang facilement amovibles car malgré sa longueur réduite, il peut embarquer 7 personnes. En configuration cinq places, le volume de coffre se montre supérieur à celui d’un Scénic, par exemple, avec 625 litres contre 84 litres en 7 places. Voilà un engin innovant que l’on aimerait bien voir sur les routes du vieux continent… avec une autre motorisation car le trois cylindres de 1 litre développant 72 malheureux chevaux ne sera évidemment pas à la hauteur pour transporter 7 personnes ni sécurisant quand il s’agira de dépasser même avec le conducteur seul à bord. Mais les exigences du marché indien, visé par ce Triber, sont très éloignées de son homologue européen.

Tags: