Jusqu’à maintenant, la Twingo s’intégrait mal à la gamme Renault. D’abord à cause de son moteur placé à l’arrière, qui amène plus de négatif que de positif mais cela, le restylage qui arrive n’y changera hélas rien.

Ensuite, son visage ne s’intégrait pas au style actuel du Losange mais rappelait plutôt celui de la Twingo 2. Mais ça c’était avant car aujourd’hui, il y a beaucoup de changements.

Pour Twingo 2019, le visage devient plus sérieux et mature. Les feux diurnes sont fort joliment intégrés dans les projecteurs avec une signature lumineuse en forme de C dès l’entrée de gamme s’il vous plaît. La Twingo harmonise son éclairage avec celui des autres modèles du constructeur et le bouclier intègre les antibrouillards à la prise d’air centrale qui dispose d’une plus grande surface peinte et ajoute des écopes d’air latérales pour refroidir les freins. Sur les versions haut de gamme, la calandre adopte un motif chromé en damier. Ces éléments élargissent visuellement la voiture et gomment un peu la sensation de hauteur, la coque, positionnée 1 cm plus bas, confirmant ce fait.

La Twingo non restylée laissait le choix entre deux motorisations à essence, 1.0 SCe de 70 ch et 0.9 TCe de 90 ch. Ce restylage propose trois nouvelles motorisations, 1.0 SCe 65 ch, 1.0 SCe 75 et 0.9 TCe 95 ch.

Ce dernier laisse le choix entre une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports livrée d’office avec le moteur 1.0 SCe et une transmission robotisée à six rapports. Renault indique que la motorisation de 95 ch bénéficie d’un nouvel échappement et d’un compresseur à cylindrée variable.

Pour le moment, Renault n’indique pas si la version GT au moteur 0.9 TCe de 110 ch sera reconduite avec le restylage. La commercialisation débutera en avril 2019.

Tags: