yéti zana fils
Source photo

The Nature of the Beast est un livre écrit par Bryan Sykes, professeur de génétique à l’université d’Oxford, Angleterre. Dans cet ouvrage, le scientifique affirme qu’une femme, ayant vécu en Russie au 19ème siècle, possédait un ADN unique qui en faisait une créature mi-humaine mi-primate, sympa pour elle !

Elle s’appelait Zana, mesurait pas loin de deux mètres et aurait été capturée en 1850 dans les montagnes du Caucase. Son destin était forcément voué à être tragique puisqu’elle fut d’abord vendue comme esclave puis devint servante chez un noble. Elle aurait donné naissance à quatre enfants, tous de pères différents.

Brian Sykes, ayant analysé l’ADN de cette femme (mais il ne précise pas comment il l’a obtenu…) et également celui de ses descendants toujours en vie, affirme que cette dame venait d’Afrique mais n’appartenait pas à l’espèce humaine. C’est Charles Darwin qui va être content !

Il y a encore mieux : un zoologiste russe, dont on ne connait pas le nom (comme par hasard aussi…) affirmerait, d’après des documents d’époque, que Zana avait un comportement animal, une force surhumaine, dormait dehors et courrait nue sous la pleine lune dans le domaine du noble qui l’avait recueilli et ce, jusqu’à sa mort en 1890.

Selon ce scientifique, il y a bel et bien des descendants de cette femme qui sont encore en liberté. Précisons que, bien sûr, son livre a fait l’objet de vives critiques (cet article est sceptique lui aussi…) et on peut se demander si ce scientifique n’a tout simplement pas voulu se faire mousser. Comme beaucoup. A suivre… peut-être !

 

Tags: