Modèle ô combien important pour Skoda puisque c’est sa meilleure vente, l’Octavia change beaucoup qualitativement parlant avec sa nouvelle génération au point de se demander pourquoi acheter une Audi car l’Octavia fait tout aussi bien pour moins cher…

Cela fait 60 ans que le nom Octavia existe chez Skoda, bien avant que la marque s’émancipe du joug communiste pour rejoindre les rangs de Volkswagen. Pour la petite histoire, c’est Renault qui était en pole position pour racheter le constructeur tchèque à l’époque. Esthétiquement, il ne faut pas s’attendre à une révolution car c’est quand même le même styliste que chez Volkswagen, Audi et Seat qui officie. Nous exagérons à peine ! L’arrière rappelle quand même furieusement la BMW Série 3 mâtinée du style Volvo.

Cette cinquième génération d’Octavia grandi, un peu, de 2.2 cm pour 4.69 m et gagne 1.5 en largeur pour 1.83 m, le tout avec un empattement de 2.67 m. Retenez simplement que cette nouvelle génération devrait rester la référence de l’habitabilité chez les berlines. Skoda annonce une augmentation de l’espace aux jambes à l’arrière de 7.8 cm. Le coffre suit la même tendance avec 600 litres au lieu de 590 et 640 litres sur la version Combi.

La planche de bord, outre son austérité dignes du Dalaï Lama, se distingue par deux dalles numériques de 10 pouces mais disponibles en option et par la disparition du levier de boîte de vitesses automatique à double embrayage. Construite sur la plate forme MQB, la même que la Golf 8, l’Octavia s’équipe logiquement des système multimédias et des aides à la conduite comme la détection de piétons, l’alerte de collision ou le système d’arrêt d’urgence autonome.

La gamme de moteurs thermiques est bien fournie. En essence, trois niveaux de puissance sont issus de trois moteurs différents, 1.0 TSI 3 cylindres de 110 ch, 1.5 TSI 4 cylindres, boîte DSG7 et 4 roues motrices en option de 150 ch et 2.0 TSI 4 cylindres de 190 ch livré avec la boîte automatique DSG7 et les 4 roues motrices. En diesel, le 2.0 TDI est proposé en 115, 150 et 200 ch. Deux version hybrides rechargeables sont prévues équipées des mêmes motorisations que la Golf 8, un 4 cylindres 1.4 turbo essence de 150 ch associé à un moteur électrique intégré à la boîte automatique DSG6 et proposé en 204 ou 245 ch. La commercialisation d’Octavia interviendra le premier trimestre 2020 et les prix n’ont pas encore été communiqués.

Tags: