Ne désirant pas changer une recette gagnante concernant le plaisir de conduite, le nouveau coupé BRZ évolue peu et surtout garde son moteur atmosphérique. Subaru a cependant corrigé son principal défaut, la puissance, en montant la cylindrée à 2.4 litres au lieu de 2 et la puissance à 228 ch au lieu de 200. Le couple augmente aussi puisqu’il grimpe à 249 Nm soit + 44 Nm.

Subaru laisse toujours le choix entre une boîte manuelle et une boite automatique, toutes deux à 6 rapports. La puissance est transmise aux roues arrière qui affichent 17 ou 18 pouces selon la finition choisie. L’habitacle évolue peu, le volant reste le même et la présentation n’est pas chamboulée. Le dessin de la planche de bord perd ses galbes, l’écran multimédia change mais sa place reste la même et les commandes de la consoles centrale sont légèrement remaniées.

Toyota, propriétaire de Subaru, n’a rien dit quand à l’arrivée d’un éventuel clone baptisé GT86. En attendant, nous devrons nous passer de ce BRZ en Europe…

Tags: