Ca ne devrait jamais être le cas puisque, par définition, les supercars ne sont pas des voitures ordinaires. Certaines, qui n’ont pas la chance de s’appeler Ferrari ou Porsche, tombent pourtant vite dans l’oubli et voici de quoi leur rendre justice car elles aussi ont innové.

Cizeta V16T
Cizeta V16T, 1988 : dessinée par Marcello Gandini, ce qui explique sa ressemblance avec certaines Lamborghini, la Cizeta avait comme moteur un monstrueux V16 de 6 litres et 540 ch installé en position centrale arrière. Et ce, bien des années avant la Bugatti Veyron.

Bugatti EB112
Bugatti EB112, 1993 : la première renaissance de Bugatti n’était pas le fait du groupe Volkswagen et était symbolisée par l’EB 110, très connue. En revanche, cette EB 112 est restée totalement méconnue malgré son V12 de 6 litres et 460 ch, une mécanique très rare sur une berline.
Lotec Sirius
Lotec Sirius, 2004 : constructeur allemand bien inconnu tout comme sa voiture qui inaugurait le segment des hypercars. Avec un V12 6 litres d’origine AMG, elle pouvait cracher jusqu’à 1200 ch !
MTX Tatra V8
MTX Tatra V8, 1991 : oui, c’est bien une Tatra, l’ex-marque tchèque qui concevait des voitures austères. Disposant déjà d’un V8 pour sa 603, il était tentant de monter ce gros moteur sur autre chose qu’une berline. Cette MTX V8 cubait 3900 cm3 et développait 300 ch. Elle est inconnu car n’existe qu’en 4 exemplaires.
Lister Storm
Lister Storm, 1993 : la marque britannique ne faisait que des véhicules de compétition et extrapola donc sa Storm d’un modèle de course. Le moteur est d’origine Jaguar et c’est un V12 de 7 litres et 554 ch, placé curieusement à l’avant.
TVR Cerbera Speed 12
TVR Cerbera Speed 12, 2000 : TVR est probablement le constructeur le plus connu de cette sélection mais pas sa Speed 12. Monstrueuse, son V12 de 7. litres développait 892 ch. Parfaitement inconduisible, elle ne fut construite qu’à un seul exemplaire.
Panoz Esperante GTR-1
Panoz Esperante GTR-1, 1997 : comme Lister, Panoz est d’abord un constructeur de voitures de courses et a fait de nombreuses apparitions aux 24 heures du Mans. mais l’américain Don Panoz construit aussi des Batmobiles en série, telle cette Esperante qui installe à l’avant un gros V8 de 6 litres d’origine Ford qui développe 640 ch.
Callaway C12
Callaway C12, 1997 : préparateur spécialisé dans les Corvette, Callaway a aussi construit son propre modèle motorisé par le V8 de la Corvette C5. Il développait la puissance somme toute raisonnable de 440 ch.
Tags: