Elon Musk voudrait visiblement fournir en pick up l’armée américaine car sa vision de cet engin typiquement américain colle tout à fait avec le design des avions furtifs. Dans le cas d’une voiture, aussi grosse soit elle, cela fait bizarre et c’est très moche car nous n’avons vraiment pas l’habitude de ces lignes toutes en angles, mis à part certains vieux prototypes comme celui qui donna son nom à la Lancia Stratos.

A part une présentation sur scène par le patron en personne, qui voulait prouver au passage que les vitres de son pick up étaient incassables et qui s’est loupé…

…ce Cybertuck fait plus penser à un concept virtuel qu’autre chose et on sait Tesla guère pressé de commercialiser ses nouveaux modèles mais très rapide pour les présenter même s’ils ne sont pas aboutis.

L’autonomie maximale de la version haut de gamme serait de 800 km, la version la plus puissante peut passer de 0 à 96 km/h en 2.9 secondes, la planche de bord est Tesla, c’est à dire un énorme écran tactile central et rien d’autre, la benne peut embarquer jusqu’à 1 600 kg de foutoir, cette même benne peut être occultée par un store électrique, un quad évidemment électrique peut grimper dans cette benne grâce à une rampe dédiée, le Cybertruck peut tracter une charge allant jusqu’à 6 tonnes, une tente et un barbecue sont prévus car Elon Musk adore le camping sauvage, il n’y a pas de rétroviseurs visibles ni de caméras les remplaçant, ce qui nous fait dire que les photos ne représentent bien qu’un concept virtuel.

Tags: