Tesla est dans l’œil du cyclone. Le patron, Elon Musk, annonçant son souhait de retirer Tesla de la bourse, les affaires se multiplient contre le constructeur de voitures électriques, le gendarme américain de la bourse, a ouvert deux enquêtes à son encontre. Le constructeur américain a tenté de tromper les investisseurs en indiquant des chiffres supérieur pour le Model 3. En effet, Elon Musk avait d’abord annoncé 200 000 véhicules pour fin 2017. Estimé à la baisse à 20 000 voitures pour, au final, un total de 2 700 voitures produites sur l’année écoulée.

La SEC cherche ainsi à savoir si Musk a divulgué cette information. Tout comme elle cherche à déterminer si un financement pour une telle opération était bien assuré et dans quelle mesure les membres du conseil d’administration du groupe étaient au courant de ce changement de cap, comme le rapporte le Wall Street Journal.

En plus de ces dossiers, Elon Musk se confronte désormais à son ancien employé, Karl Hanson, qui était à la sécurité interne et qui a porté plainte pour espionnage le 9 août dernier. Selon lui, le constructeur américain espionne les salariés par le biais de leurs téléphones portables et ordinateurs en les piratant.

Ce même employé qui indique que le groupe n’a pas rapporté aux actionnaires le vol, au premier semestre, de 37 millions de dollars de cuivre et autres matières premières dans le Nevada. Tout comme il n’aurait pas rapporté aux autorités américaines des informations sur d’éventuels liens d’un employé avec un cartel de la drogue mexicain.

Des accusations prises  aux sérieux par Tesla qui les a portées à l’attention du groupe. Ce dernier qui a d’ailleurs déclaré à l’AFP que certaines des affirmations sont mensongères. D’autres n’ont pas pu être corroborées, selon la société américaine qui a alors suggéré des mesures d’enquête supplémentaire. Dans un entretien accordé au New York Times, Elon Musk a indiqué son état d’épuisement. « L’année écoulée a été l’année la plus difficile et la plus douloureuse de ma carrière« . Le fantasque homme d’affaires indique encore, « Je pensais que le pire était passé, je pensais que c’était fini« . Avant de conclure, « Le pire est passé d’un point de vue opérationnel pour Tesla mais du point de vue de la douleur personnelle, le pire est encore à venir« . La suite au prochain épisode.

Tags: