Au cours des deux dernières années, Ian Wood a capturé sa ville natale de Berkeley, en Californie, grâce à ses nombreux garages. Le projet a débuté lors des promenades canines de Wood, devenant finalement un moyen de documenter la ville. « Les garages incarnent l’esprit coloré, désordonné et libre de l’histoire de Berkeley. On ne voit pas beaucoup de maisons sur lesquelles sont peintes des peintures murales mais apparemment, les garages conviennent, les enfants ont leurs forts, les adultes ont des garages« . Le passe temps de Wood a conduit à des rencontres étranges avec des garagistes mais, admet il, « avoir un Yorkshire terrier de la taille d’un jouet me rend moins méfiant« .

Tags: