Ce sont des images qui montrent ce qui sera bientôt connu comme le prochain bâtiment le plus haut du monde sortant du désert lorsque la tour de Jeddah, en Arabie saoudite, ouvrira en 2020.

Elle atteindra 914.4 mètres de haut et deviendra le plus haut gratte ciel du monde. La construction de ce monument devrait coûter 1.4 milliard de dollars.

La tour sera le joyau de la ville économique de Jeddah, un projet commercial et résidentiel de 5.3 millions de mètres carrés qui comprendra des maisons, des hôtels et des bureaux, ainsi que des attractions touristiques.

Il y a eu plusieurs retards depuis le début de la construction en 2013. Depuis novembre 2017, deux des plus importants bailleurs de fonds du projet, le prince saoudien Al Waleed bin Talal, un investisseur et homme d’affaires prolifique et Bakr Bin Laden, président de l’entreprise de construction Jeddah Tower. Le groupe Ben Laden a été impliqué dans l’épuration anti corruption du royaume qui a vu des centaines de personnes interrogées sur des accusations de corruption.

Bénéficiant d’une surface de plancher brute de 243 866 mètres carrés sur 252 étages, la tour comportera également le pont d’observation le plus haut du monde à 664 mètres du sol avec une surface de 500 mètres carrés.

Les autres installations comprennent un hôtel Four Seasons cinq étoiles et 97 appartements avec services hôteliers affiliés dont sept duplex. Les bureaux compteront sept étages sur lesquels seront répartis quatre étages résidentiels comprenant 325 appartements.

Les ascenseurs atteindront une hauteur record de 660 mètres tandis que les ascenseurs à impériale qui amènent les visiteurs directement au pont d’observation à partir du niveau 1 du bâtiment peuvent se déplacer à 12.5 kilomètres à l’heure. En d’autres termes, ils peuvent transférer les invités sur le pont, accessible depuis les 157ème et 158ème étages, en 66.5 secondes.

Tags: