Le nom Corolla avait disparu de chez Toyota en Europe depuis deux générations de compacts, laissant place à celui d’Auris. Il faut croire que ce n’était pas convaincant car celle que l’on attendait comme la troisième génération d’Auris sera en fait une Corolla.

Pour justifier ce revirement, la marque japonaise évoque l’emploi de la même plate forme modulable TNGA partout dans le monde alors que les diverses déclinaisons reposaient auparavant sur trois bases différentes. Ce changement aidera aussi la Corolla à garder son statut de voiture la plus vendue sur la planète avec plus de 45 millions d’unités écoulées depuis 1966, statut qu’elle doit seulement à son nom, contrairement à la première Coccinelle, qui demeure réellement la voiture la plus vendue au monde et qui le restera longtemps.

C’est le Mondial de l’automobile à Paris qui marquera les débuts de ce pas vraiment nouveau patronyme tout en permettant de découvrir la version break Touring Sports. L’intérieur n’est plus tout à fait inconnu puisque celui de la version américaine a déjà été dévoilé. Quant à la gamme de cette Corolla 2019, lancée en début d’année prochaine, elle comprendra pour la première fois deux versions hybrides avec 122 ou 180 ch au choix.

Tags: