A priori, commercialiser un gros SUV 7 places en Europe est suicidaire, contrairement à le vendre aux USA. Mais quand c’est Toyota qui tente le coup, on comprend mieux car le constructeur japonais a une arme imparable pour passer les normes anti pollution facilement, même avec un aussi grand gabarit, l’hybridation.

Equipé de la mécanique du RAV4, un quatre cylindres de 2.5 litres coupé au système hybride et à la fameuse transmission CVT à variation continue, ce Highlander ne sera pénalisé que d’un malus écologique de 230 €.

Tags: