Renault promet d’examiner la proposition de fusion du groupe Fiat. Voilà qui lierait un cortège de marques américaines, européennes et japonaises, si Nissan fait partie des réjouissances, qui ont déjà fricoté entre elles par le passé. Voici en images quelques fruits des ces unions passées et ponctuelles.

Alfa Romeo Dauphine 1959 : à la fin des années 1950, Alfa Romeo n’a encore aucun lien avec Fiat et souhaite concurrencer ce dernier avec un modèle plus populaire. La marque au Trèfle trouve une oreille attentive chez Renault qui souhaite s’exporter. La Dauphine sera produite sous licence de 1959 à 1966 dans l’usine Alfa Romeo de Milan. Sellerie et optiques sont spécifiques en plus des logos.

Dodge Colt 1970 : la Dodge Colt est le début d’un long flirt entre Chrysler, aujourd’hui propriété de Fiat et Mitsubishi, allié de Renault et propriété de Nissan. Cette voiture, également vendue sous le nom de Plymouth Cricket au Canada, était produite au Japon et permettait au constructeur américain d’élargir sa gamme par le bas. L’accord a perduré sur sept générations jusqu’en 1994.

Dodge Challenger 1977 : l’idylle entre Mitsubishi et Chrysler ne s’est pas arrêté à la Dodge Colt. En 1977, la Galant Lambda Coupé devient Dodge Challenger en traversant l’Atlantique. Même si la voiture est techniquement avancée car dotée du premier quatre cylindres équipé d’arbres d’équilibrages aux Etats Unis, la chute est rude après la cultissime muscle car à l’énorme V8 du même nom, une légende du début des années 1970.

Fiat 131 Diesel Panorama Super 1978 : Renault et Fiat créent en 1978 la Sofim, acronyme de Société Franco Italienne de Moteurs, pour concevoir une gamme de moteurs Diesel avant tout dédiée aux utilitaires, notamment des marques Fiat et Saviem. Les voitures particulières en profiteront aussi comme cette Fiat 131.

Dodge Ram 50 1979 : profitant des accords avec Mitsubishi, Dodge élargit à peu de frais sa gamme de pick up avec un modèle léger, le Ram 50, qui n’est autre qu’un Mitsubishi Triton rebadgé.

Alfa Romeo Arna 1983 : l’Alfa Romeo Arna est de sinistre mémoire. Elle devait être développée à peu de frais mais il a fallu modifier la coque de la Nissan Cherry pour y loger la mécanique de l’Alfasud. Elle réunissait la fadeur esthétique japonaise et le manque de fiabilité de la mécanique italienne. Cette voiture construite dans l’usine flambant neuve de Pratola Serra près de Naples porte le nom de la coentreprise avec Nissan créée pour l’occasion, Alfa Romeo Nissan Autoveicoli. Pas sûr que les deux marques renouvellent l’expérience même si elles seraient à nouveau réunies sous la même bannière en cas de fusion entre Renault et Fiat.

Plymouth Conquest 1983 : petit coupé sportif propulsion, la Mitsubishi Starion a eu son clone sous les blasons du groupe Chrysler, Plymouth, Dodge et Chrysler, tous portant le même nom de Conquest.

Jeep Cherokee 1985 : dans les années 1980, Renault était le principal actionnaire puis le propriétaire d’AMC, alias American Motor Corporation, alors sur le déclin. De quoi en faire le distributeur officiel de Jeep en Europe. La fusion éventuelle avec Fiat pourrait signer le retour des 4×4 américains dans les concessions Renault.

Eagle Premier 1987 : face aux difficultés d’AMC qui a vécu une longue descente aux enfers, Renault jette l’éponge et passe la main à Chrysler. Certains modèles issus de la gamme du constructeur français ont persisté après le rachat sous une nouvelle marque, Eagle. C’est le cas de la Medallion, une Renault 21 simplement rebadgée et aussi de cette Premier, une Renault 25 plus profondément modifiée.

Eagle Talon 1989 : Eagle devient vite une marque fourre tout pour Chrysler qui commercialise sous ce nom les restes d’AMC et aussi des Mitsubishi rebadgées comme cette Talon qui n’est autre qu’une Eclipse. Ce modèle est également commercialisée sous le nom de Plymouth Laser. Aucune de ces deux marques ne survivra aux années 1990.

Dodge Stealth 1991 : voilà sans doute la collaboration la plus spectaculaire entre Mitsubishi et Chrysler. Cette Dodge Stealth est une Mitsubishi 3000 GT rebadgée et très évoluée techniquement pour l’époque avec un V6 biturbo, quatre roues motrices et directrices et une suspension active.

Dodge Trazo 2008 : pour l’Amérique du Sud, Dodge a délaissé son habituel partenaire Mitsubishi pour se tourner vers Nissan. Cette Trazo, une Tiida Latio hâtivement rebadgée, n’a pas laissé de souvenir impérissable et pour cause car elle est très laide et ne s’est pas vendue.

Dodge Attitude 2015 : encore une Dodge signée Mitsubishi. Cette Attitude, une Attrage rebadgée, remplace un modèle emprunté à la gamme Hyundai sur le marché mexicain. Parfaitement oubliable elle aussi.

Fiat Fullback 2016 : pour ajouter un pick up à sa gamme sans dépenser un euro, Fiat s’est tourné vers Mitsubishi. Ce L200 renommé Fullback est un échec au point que sa fin de carrière est promise pour 2019.

Fiat Talento 2016 : le divorce avec Peugeot concernant les utilitaires étant consommé, Fiat s’est tourné vers Renault. Son Scudo, cousin des Peugeot Expert et Citroën Jumper a cédé la place au Talento, clone du Renault Trafic.

Tags: