On a assez reproché à Apple, depuis la disparition de Steve Jobs, de ne pas assez innover. L’innovation, justement, pourrait venir de brevets que la firme vient de déposer et qui décrit un  iPhone flexible, cette fois-ci volontairement contrairement à la version 6 qui le faisait involontairement, enfin, parait-il.

Cette flexibilité serait rendue possible grâce à l’utilisation de plastique, de fibres composites et autres matériaux en mesure de résister à des torsions. Elle doit également permettre à l’utilisateur d’activer des commandes en pliant certaines parties de son appareil.

Tags: