La Twingo était pour Renault un pari et même l’avènement du low cost automobile avant l’heure. Conçue de manière la plus économique possible, elle reprenait, à l’origine, un soubassement technique de Renault Express, un utilitaire qui dérivait déjà de la Supercinq. Elle empruntait également l’unique mécanique essence, le vénérable 4 cylindres dit Cléon fonte, apparu avec la… 4CV ! Ajoutez à cela une seule finition et le pari était loin d’être gagné. Et pourtant…

Avec 2.4 millions d’exemplaires produits, la première génération restera emblématique et ce ne sont pas les deux suivantes qui la délogeront de son piédestal malgré d’indéniables qualités. La seconde génération osera le diesel ainsi que les versions sportives tandis que la troisième tentera les cinq portes et le moteur à l’arrière, conséquence du partage de plate forme avec la Smart Forfour. Cette troisième génération sera même disponible bientôt en modèle électrique mais ne détrônera jamais la première génération dans le coeur de ses fans.

Tags: