Comme d’habitude avec Volkswagen, il faut une loupe voire un télescope pour distinguer ce qui change avec ce restylage, d’autant plus que la marque allemande ne s’est toujours pas décidée à embaucher un designer.

Ce lifting sera disponible à la commande en mai et livré à partir de septembre. Les modifications esthétiques sont très subtiles, à part un logo Passat désormais étiré en longueur à l’arrière, ce sont les boucliers et l’intérieur des optiques qui changent. La signature lumineuse est plus travaillée et un éclairage Matrix LED apparaît… en option, nous sommes chez Volkswagen, n’oubliez pas, afin de gérer finement le faisceau des phares grâce à 32 diodes pilotées individuellement.

Dedans comme dehors, les principaux changements sont d’ordre technique. Très à la mode même si elle est encore loin d’être parfaitement au point, la conduite autonome est particulièrement mise en avant. En associant un régulateur de vitesse actif capable de s’adapter aux limitations de vitesse et une aide au maintien dans la voie plus évoluée grâce à une nouvelle caméra multifonctions, il sera ainsi possible de laisser le contrôle à la Passat jusqu’à 210 km/h. La vigilance devra toutefois rester de mise et le volant est désormais capacitif comme un écran tactile pour s’assurer que vous gardez toujours les mains dessus. Sachant que cette familiale sera aussi capable, en cas de malaise du conducteur par exemple, de se garer sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute ou sur le bas côté de la chaussée.

Après Hey Mercedes, place à Hello Volkswagen. La marque succombe à son tour à l’appel des commandes vocales qui n’ont plus besoin de bouton. Même si ça ne saute pas aux yeux, cette version restylée étrenne un système multimédia inédit. Elle dispose d’une carte SIM intégrée pour écouter la radio par Internet ou disposer d’informations de navigation en temps réel alors qu’Apple CarPlay ne nécessite plus le branchement d’un câble pour fonctionner. Certains smartphones, de marque Samsung pour commencer, pourront même servir à ouvrir et démarrer à la place de la clé, y compris sans réseau à proximité. Les graphismes de l’instrumentation numérique ont également été revus avec trois configurations différentes. En revanche, la montre analogique est désormais réservée à l’Arteon et remplacée par un simple logo Passat stylisé…. Un peu radin vu le prix de l’auto et nettement moins classe.

Ce restylage permet aussi de renouer avec une gamme de moteurs plus complète alors qu’elle avait été sérieusement diminuée par les dernières normes. La version hybride rechargeable GTE fait son retour en gardant d’ailleurs son vieux quatre cylindres 1.4 turbo et sa puissance cumulée de 218 ch. La principale nouveauté provient de la batterie qui grimpe de 9.9 à 13 kWh, de quoi annoncer une autonomie accrue à 55 km sur le nouveau cycle WLTP. Le 1.5 TSI 150 ch essence reste disponible alors que le 2.0 TSI revient avec 190 ou 272 ch. Quant aux diesels, ils sont de nouveau bien représentés car ce segment est nettement moins touché que celui des citadines et compactes quand à la désaffection du diesel par le grand public. Outre le 1.6 TDI 120 d’accès de gamme, le 2.0 TDI pourra se décliner en 150, 190 et 240 ch.

Tags: